MATISSE
Recherche scientifique
Mesures des fluctuations atypiques de l’environnement de Saint-Pierre et Miquelon et dynamique de croissance des bivalves

Saint-Pierre et Miquelon est un site atelier essentiel du LIA BeBEST. Une découverte récente faite par Pascal Lazure, montre qu'il est caractérisé par des variations des températures de fond exceptionnelle dans leur amplitude et leur fréquence (supérieures à 10 °C/12 H). L'origine de ces fluctuations reste une question ouverte pour les physiciens. Ces variations thermiques offrent un champ de recherche nouveau pour les benthologues de BeBEST qui étudient aujourd’hui les réponses physiologique et comportementale des organismes benthiques subtidaux sur ces sites.

Le projet MATISSE (“Mesures des fluctuations atypiques de l’environnement de Saint-Pierre et Miquelon pour une application rétrospective des archives benthiques”), débuté en 2016, prévoit ainsi d’étudier les variations physiques à l’origine des stress thermiques auxquels les bivalves (Arctica islandica, Spissula solidissima, Placopecten magellanicus) sont soumis de la fin du printemps à la fin de l'automne. Nous cherchons à analyser synoptiquement la dynamique de croissance de ces bivalves par sclérochronologie et sclérochimie pour identifier finement leurs capacités à s’acclimater (ou pas) à une contrainte physique forte.

Le projet MATISSE est financé par le programme EC2CO du CNRS.

 

L'Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer (Ifremer) est partenaire du projet.

 

 

 

Missions associées / related missions

MATISSE

MATISSE


Mesures des fluctuations atypiques de l’environnement de Saint-Pierre et Miquelon et dynamique de croissance des bivalves

En savoir plus...